Rééducation périnéale

Avez-vous…

  • des fuites d’urine en toussant ou en sautant?
  • des envies urgentes d’aller à la selle ou d’uriner?
  • des douleurs ou des difficultés qui nuisent à vos relations sexuelles?
  • de la douleur dans la région du bassin ou du périnée?
  • de la difficulté à évacuer vos selles?

La physiothérapie peut vous aider!

La rééducation périnéale et pelvienne : Une approche spécialisée en physiothérapie

L’objectif de la rééducation périnéale et pelvienne est de normaliser la fonction des muscles du plancher pelvien afin d’optimiser le fonctionnement du système urinaire, du système de soutien des viscères et de la région pelvi-périnéale.

Les interventions possibles

Une évaluation complète pouvant nécessiter un examen vaginal ou anal afin de mesurer la fonction des muscles du plancher pelvien.

L’enseignement ou l’entraînement des muscles du plancher pelvien avec ou sans appareils tels que la rétroaction électromyographique (biofeedback), l’électrostimulation et les exercices résistés.

L’utilisation de différentes techniques manuelles et instrumentales visant à diminuer la douleur ou à renforcer, relâcher ou assouplir les muscles et les tissus.

Certains problèmes de santé sont souvent passés sous silence. Pourtant, ils affectent la qualité de vie de bien des femmes.

Les problèmes liés à la vessie

Perdre de l’urine (quelques gouttes ou en grande quantité).
Uriner fréquemment de petites quantités d’urine.
Uriner avec difficulté.
Se précipiter aux toilettes pour éviter les pertes.

Les problèmes liés au rectum et à l’anus

Échapper des gaz ou des selles involontairement.
Évacuer difficilement les selles.
Ressentir de la douleur lors de l’évacuation des selles.
Ressentir de la douleur anale.

Les problèmes liés à la vulve et au vagin

Ressentir de la douleur lors des relations sexuelles.
Ressentir de la douleur à la vulve, au clitoris et au vestibule.
Éprouver de la difficulté ou une impossibilité de pénétration.

Tous ces problèmes révèlent une dysfonction du plancher pelvien et peuvent être traités en rééducation périnéale et pelvienne.

La prévalence de l’incontinence urinaire chez la femme est élevée. La prévalence affiche une progression en fonction de l’âge, avec un taux variant de 20-30% chez la jeune femme adulte, un taux de 30-40% pour la femme d’âge moyen et un taux de 30-50% pour la femme âgée (Sanvick, 1995).

Vous êtes incommodé(e) par un de ces problèmes ? N’hésitez pas à nous contacter.

Référence : Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec.